lundi 1 juin 2015

La gamelle de mai 2015

Entre la programmation peu motivante de mon cinéma, la surcharge de travail et les jours fériés passés chez l'Homme, chez qui la télévision est toujours allumée, le mois de mai s'est transformé en débauche de films sur petit écran!

Sur petit écran

Men In Black II de Barry Sonnenfeld
Je n'ai gardé aucun souvenir ce de film regardé en somnolant, si ce n'est que c'est assez amusant et que j'aimerais bien revoir le premier.

Benjamin Gates et le Trésor des Templiers de Jon Turteltaub (2004)
Un film très inutile. Je l'ai regardé d'un œil en travaillant et en me demandant pourquoi Sean Bean et Diane Kruger avaient accepté d'y figurer.

Ghostbusters et Ghostbusters II d'Ivan Reitman (1984 et 1989)
Deux films très rigolos, même si le deuxième fait vraiment répétition à l'identique du premier. Je ne les regarde pas avec la vision nostalgique des gens dont ils ont marqué l'enfance (je les ai découverts tard et n'avais pas la cassette pour les regarder chez moi), mais ils se revoient toujours avec plaisir. Même le côté complètement dépassé des effets spéciaux passe bien car les films ne se prennent pas du tout au sérieux et sont toujours très drôles (à bon entendeur...). Ayant vu Men In Black II la veille, j'ai soudain réalisé que Barry Sonnenfeld avait essayé de se faire un Ghostbusters à la sauce alien avec ses hommes en noir.

Shutter Island de Martin Scorsese (2010)
Un revisionnage pour que l'Homme découvre un film que j'avais trouvé super. Cette fois-ci, cependant, j'y ai un peu moins cru, même si évidemment c'est facile vu que je connaissais la chute... L'atmosphère pesante et flippante a tout aussi bien fonctionné, par contre, car vraiment la folie est une des choses les plus inquiétantes qui soient. Cet asile glauque et détrempé, plein de gens plus dangereux les uns que les autres et tout à fait convaincus de ne pas du tout être malades, m'a donné des frissons. La toute fin, avec la terrible question de Di Caprio, reste forte, et c'est avec tristesse que je suis sortie du film. Sinon, j'ai cru y voir énormément de parallèles avec Inception, est-ce que quelqu'un d'autre a eu cette impression?

Là-haut de Pete Docter et Bob Peterson (2009)
Un Disney/Pixar très touchant et drôle. J'ai loupé le début, qui est le plus triste et le plus drôle à la fois, mais j'ai bien ri et bien pleuré néanmoins. Dommage que je n'aime pas du tout les graphismes, sinon ce serait vraiment un de mes dessins animés préférés...

Fatal de Mickaël Youn (2010)
J'adore ce film et je l'ai revu avec grand plaisir, toujours hilare devant cet humour débile et la manière ouverte et subtile à la fois qu'a Mickaël Youn de se moquer de l'univers de la télé-musique à deux balles. "Représente le hard-core des montagnes en direct de la Savoie..." En plus le rôle de Chris Prolls va comme un gant à Stéphane Rousseau. Dire que je ne voulais pas le voir quand il est sorti au cinéma HAHAHAHA.


L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux de Robert Redford (1998)
Un très beau film qui m'a tiré, encore une fois, pas mal de larmes. J'aime beaucoup les personnages fragiles (mais pas naïfs) et forts à la fois, leur volonté de bien faire et leurs erreurs... J'aime qu'Annie soit une femme décidée et énergique et ne tombe pas dans la mièvrerie. J'adore la manière dont Redford a filmé Pilgrim et a montré sa rage et sa peur. J'aime tous les acteurs: Redford qui représente la force tranquille et pourtant si fragile, Christin Scott Thomas glaciale et si chaleureuse en même temps, Scarlett Johansson en ado perdue et surtout Sam Neill qui est absolument parfait dans son rôle. Et même si l'histoire d'amour occupe le devant de la scène et s'éternise un peu, et que l'opposition entre le mode de vie de New York et celui du ranch est un peu simpliste, le charme opère et le parcours de Grace et Pilgrim me prend aux tripes à chaque fois.


Daredevil de Mark Steven Johnson (2003)
Houlàlàlà quel film dispensable. Je me suis beaucoup demandée ce que ces pauvres acteurs étaient allés faire dans cette galère...

Pacific Rim de Guillermo del Toro (2013)
J'adooooore ce film! J'adore la musique! J'adore les robots géants qui prennent des poses et bastonnent des reptiles géants à coups de bateau!! Kaiju groupie!!! Vivement le deuxième opus dans deux ans!!!


Sur grand écran

Avengers II de Joss Whedon (2015)
Un film de super-héros qui a toutes les qualités et tous les défauts du genre (mais qui part quand même un peu en vrille pour mes goûts, j'ai soupiré en voyant la Vision et le soulèvement de terrain de la fin). Je n'ai vraiment pas grand-chose d'autre à en dire si ce n'est "No Loki, no movie"!

Mad Max: Fury Road de George Miller (2015)
Il semblerait que je sois la seule blasée de la vie à ne pas avoir adoré ce film qui, s'il a beaucoup de bon, notamment le personnage de Furiosa, a aussi du moins bon, notamment le personnage du méchant, que j'ai trouvé plutôt pitoyable. À voir certainement, à revoir probablement, à apprécier à sa très juste valeur en cette époque de films d'actions ultra-formatés et phallocrates, mais pas de coup de foudre pour ma part.

San Andreas de Brad Peyton (2015)
Un film catastrophe pas désagréable, porté par un certain humour et un Rock hautement charismatique, pas aussi phallocrate que les premières minutes pouvaient le laisser craindre, mais néanmoins pas agréable non plus, la faute à trop de bons sentiments et d'absurdités.

Du côté des séries

Finie la saison 10 de L'Inspecteur Barnaby, l'Homme et moi avons emprunté et commencé la saison 4 (on avance dans le désordre par la force des choses). Nous regardons avec enthousiasme la saison 2 de Penny Dreadful sur Netflix et j'ai réussi à caser deux ou trois petits épisodes de la saison 5 d'Arabesque.

12 commentaires:

  1. Alors déjà : SHUTTER ISLANDE JE L'AIME D'AMOUR !!!
    Je crois que c'est un de mes films préférés car il me retourne le cerveau et que... j'aime me faire retourner le cerveau !!

    Fatal... j'ai dû le voir une vingtaine de fois, et je découvre à chaque fois des choses subtiles qui me font rire ! La première fois que je l'ai vu j'étais mitigée, mais aujourd'hui à chaque fois que je le revois je ris encore plus !!! (Très intelligent dans sa connerie je dirais :P)

    Mad Max je t'avoue que je l'ai absolument adoré ! J'ai trouvé qu'il balançait pas mal sur la condition animale actuelle (et vu que ce monsieur a aussi réalisé Happy Feet, ça ne m'étonne pas) et j'ai adoré cet aspect !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha trop fort, trop contente de nous découvrir Fatal en commun!! ^^ Tu as très bien résumé l'esprit du film! ^^
      Oui Mad Max avait un fond très pertinent sous tous les plans en fait. C'est juste que je n'ai pas complètement accroché. Le même film avec des robots géants ou des chevaux, tu vois, j'aurais juste perdu l'esprit de bonheur...

      Supprimer
  2. Hou là ! Plein de bonnes choses là dedans !
    Ça fait du bien le gavage de films parfois, hein ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui grave, et ça compense un peu le reste :)

      Supprimer
  3. Faudra que je vois Shutter Island un jour...
    Sinon j'aime bien Benjamin Gates, mais c'est le petit côté Indiana Jones sans le charisme et avec un nationalisme lourdingue qui fait tout le charme de ce film :D.
    Mad Max j'ai trouvé ça fort sympathique, mais je saute pas au plafond non plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille Shutter Island, mais je ne sais pas si tu marcherais autant que moi, je pense que le trouverais assez transparent.
      Lol pour Benjamin Gates !

      Supprimer
  4. C marrant car pour une fois, il y a des films dans ceux que tu cites que j'ai vus, mdr
    Daredevil, je ne sais pas s'il y en a eu plusieurs, si tu parles de celui que j'avais vu (il y a tellement longtemps !!) mais je me souviens avoir bien aimé, pour le côté fragile de son personnage (enfin si mes souvenirs sont bons).
    L'homme qui murmure à l'oreille des chevaux m'arrache toujours à chaque fois beaucoup d'émotion (je zappe toujours le début car l'accident m'est insupportable, cette malheureuse gamine qui hurle en se faisant trainer par son cheval, quelle horreur), surtout à cause des paysages à couper le souffle d'une Amérique sauvage et grandiose. Après j'ai toujours regretté que la fin ne suive pas celle du livre.
    Ah sinon Men In Black, cela me fait délirer ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Daredevil a cet aspect positif-là, et j'ai bien aimé que l'accent soit mis sur la vie d'aveugle du héros. Tout est organisé chez lui pour qu'il s'y retrouve sans voir. Mais le film est vraiment mou du genou et a (déjà!) horriblement mal vieilli, c'est vraiment le mauvais exemple du film de super-héros. :(
      Yes L'Homme qui murmurait... est bourré d'émotion, c'est dingue. Moi j'aime bien cette fin car c'est Annie qui prend la décision difficile... Quand j'ai lu le livre j'ai jute halluciné lol.

      Supprimer
  5. Oh j'ai bien envie de revoir les Ghostbuster tiens.
    Je n'aime pas du tout la fin de L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux non plus. Faudrait que je le revoie, ça doit bien faire 15 ans.
    J'ai adoré Mad Max Fury Road et je suis même allée le revoir ... faisant l'impasse sur San Andreas et visiblement j'ai bien fait :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hmmm L'Homme... c'est un peu comme En équilibre, je ne sais pas si c'est bien judicieux? En tout cas il donne bien du courage, c'est vraiment un film profondément humain.
      Ha oui tu n'as rien loupé avec San Andreas, c'est sympathique sur le coup mais absolument dispensable.

      Supprimer
    2. Oh je parlais en général, pas le revoir ici maintenant. J'espère que je m'en remettrai tout de même.
      San Andreas c'est comme Blackstorm l'année dernière en fait : le blockbuster catastrophe débile de l'été. Faut le voir au ciné ou passer son chemin à tout jamais. J'ai choisi pour cette année :p

      Supprimer
    3. Ouiii c'est trop ça!! (Même si je n'ai as vu Black Storm en fait, mais ça me paraît bien le genre!)

      Supprimer

Exprime-toi, petit lecteur !