vendredi 4 novembre 2016

Do Androids dream of Electric Sheep? (1968)

Bon, j'avoue, j'avoue, je tire mon chapeau à Philip K. Dick, que je connais très peu; ce Do Androids dream of electric sheep? est un très bon livre qui pose plein de questions et donne le vertige à son lecteur (le propre de la SF, la vraie, non?). J'ai lu quelque part que Dick interroge la réalité et je trouve que cela exprime parfaitement l'intrigue de ce bouquin. Les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être et ne semblent pas être ce qu'elles sont – mais peut-être que l'illusion est justement de croire que l'apparence n'est pas la réalité? Haha. Je vous laisse méditer. Vous avez trois heures.


Je ne vais pas m'attarder sur l'histoire car je crois que tout le monde la connait, mais sur deux choses qui m'ont marquée: tout d'abord le vertige lié à la découverte de sa propre identité (Rachael qui découvre qu'elle n'est pas humaine), le séisme total que cela représente; et ensuite l'importance de l'empathie liée aux animaux, qui tiennent un rôle super important et qui m'ont juste brisé le cœur. Le robot-mouton que Rick nourrit avec soin sur son toit, le robot-chat qui agonise dans le camion du faux-véto car sa panne est programmée pour ressembler à une maladie (vous voyez l'étendue des apparences?) (j'ai pleuré dans mon lit en pensant à mon Chat qui est mort), l'écureuil cité en passant, l'araignée (quelle horreur ce passage, d'autant plus angoissant à cause du manque total de méchanceté/cruauté de la part des bourreaux, qui ne ressentent rien) et le crapaud final. La plume de Dick est très fine et très sobre, il faut réfléchir un peu pour compléter ses phrases ou comprendre l'implicite entre deux répliques, et il est fou de voir combien d'émotions il peut néanmoins faire passer.

Le seul petit bémol, c'est que je ne crois pas avoir tout saisi au Mercerism, l'espèce d'expérience religieuse collective de cette société, mais c'est très mineur; c'est un très bon livre et je recommande vraiment de le lire. Je vous conseille aussi de lire le recueil Minority Report, mais Do Androids me semble supérieur!

Ce livre a été adapté au cinéma en 1982 par Ridley Scott sous le titre Blade Runner. Je ne m'en souviens pas trop et je crois qu'il est plus "typé" SF que le livre; ici, malgré les progrès de la technologie, on n'a pas l'impression d'avoir affaire à un monde futuriste mais plutôt différent. Je crois aussi qu'il y a plus d'action. Mais le fond me semble respecté. Il faudrait cependant que je le revoie pour me rafraîchir la mémoire...

10 commentaires:

  1. Il faudra que je le lise un jour quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouii grave! Vert tu es la lectrice idéale pour ce bouquin!

      Supprimer
  2. Excellent roman, et excellente adaptation (qui est un peu la quintessence de l'adaptation : prendre le coeur du roman, en lui ajoutant une esthétique toute cinématographique (elle a d'ailleurs créé un genre), en enlevant ce qui n'apporte rien à l'écran, pour devenir une oeuvre à part).

    Tu me donnes envie de lire du Dick, j'ai encore plein de choses à découvrir de lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belle remarque sur le film, je garderai ça à l'esprit si je le revois! :)
      Oui oui relis Dick, c'est génial et on a l'embarras du choix.

      Supprimer
  3. Ahhhhh, j'aime tellement ce livre d'amour !
    Du coup tu me donnes envie de lire les autres livres de l'auteur que j'ai parce que j'ai tellement aimé me poser 50 questions a la minute, que j'en veux encore plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha vas-y vas-y! Je te suivrai après avoir le tes chroniques!! :)

      Supprimer
    2. Le problème c'est qu'il a tellement de livres que je ne sais plus lequel j'ai envie de lire en priorité :D

      Supprimer
  4. Je suis fan du film, pas lu le livre encore mais un jour je lirai tout Dick :p Ca a l'air passionnant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça l'est, et tu devrais clairement aimer! :)

      Supprimer

Exprime-toi, petit lecteur !