mardi 9 juillet 2019

Les BD du deuxième trimestre 2019

Retour sur les bandes dessinées lues ces derniers mois...

Howard P. Lovecraft. Celui qui écrivait dans les ténèbres de Nikolavitch, Gervasio, Aón et Lee (2018)


Une biographie d’Howard Phillips Lovecraft allant de 1925, époque à laquelle il vivait sans joie à New York, à sa mort en 1937. L’occasion de retracer les principales influences littéraires de l'écrivain, ses rencontres importantes et son incroyable correspondance. C'est autant adapté pour découvrir l'auteur si on ne le connaît pas que pour se rafraîchir la mémoire si on le connaît bien (avec ma cervelle de moineau, j'ai bien sûr oublié à peu près tout ce que j'ai lu dans le Bifrost qui lui était consacré et dans le livre de Lin Carter que j'ai lu l'année dernière). Le dessin est efficace et mélange adroitement faits réels et imaginaire.
Éditeur: 21g.

Croquettes story de Regnauld et Isadora (2017)


Une histoire de chats avec des dessins rigolos? J'ai acheté sans hésiter. Mais quelle déception. Cette bande dessinée est une métaphore non voilée de l'Occident qui refuse d'accueillir les migrants. Deux chats d'appartement voient débarquer une meute de chats des rues. Le matou s'attache à eux et partage tout avec eux. La matoune refuse de se séparer de ses croquettes et délimite soigneusement son territoire autour de son panier pour qu'on n'envahisse pas son espace vital. C'était tellement binaire que le truc m'est tombé des mains. En plus, j'étais du côté de la matoune, qui est clairement montrée comme un horrible personnage égoïste, ce qui n'est jamais très flatteur. 😂
Éditeur: Éditions du Long Bac

Broie la vie en rose (2007) et Une rose à l'amer (2008) de Maliki (Maliki, tomes 1 et 2)


J'ai récupéré ces deux bandes dessinées suite au déménagement d'une amie. C'est rose, c'est kawaï, c'est drôle et il y a des chats: c'est donc une réussite. C'est triste aussi, parfois, comme dans le strip Working Girl. Une belle découverte qui m'a donné envie de lire la suite des aventures de cette jeune fille aussi naïve que cynique.

4 commentaires:

  1. Lovecraft c'est un non automatique et la deuxième n'est guère recommandée. Il ne me reste donc plus que Maliki. Hum. J'ai le droit de dire que ça ne sera pas une priorité ? =P Mais je ne dis pas complètement non pour autant - tac, prends ça Lovecraft ! - si j'ai envie d'une dose de kaaawaaaaïïïïïïïï.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona: C'est sûr que Maliki est très kawaï et pas du tout dans le genre des BD que j'ai vues chez toi jusqu'à maintenant :D

      Supprimer
  2. Le moins qu'on puisse dire c'est que tes lectures BD sont très éclectiques :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a pas de chat dans le Lovecraft ? Ça permettrait un fil rouge.

      Supprimer

Exprime-toi, petit lecteur !