mercredi 21 août 2013

Le Secret de la planète des singes (1970)

Mieux vaut tard que jamais! Je reprends mon petit challenge perso, lancé et aussitôt abandonné il y a maintenant deux ans. (J'ai honte.) J'ai enfin exploité le joli coffret reçu pour la Saint Valentin et regardé le deuxième volet de la série, Le Secret de la planète des singes (Beneath the Planet of the Apes), réalisé en 1970, soit deux ans après le premier, par un certain Ted Post.

L'histoire reprend en 3955, précisément à la fin du premier film, en nous repassant carrément les dernières scènes. Pratique pour se rafraîchir la mémoire et replonger dans le contexte. La musique stridente refait son apparition. Puis notre attention se tourne vers un autre astronaute américain blond, Brent, un véritable clone de Charlton Helston, qui vient de s'écraser sur cette planète alors qu'il venait justement au secours du perso de Charlton Helston. Comment lui et son coéquipier étaient-ils au courant que les autres membres d'équipage du premier navire étaient morts et que seul Taylor pouvait être sauvé...? Bonne question...


Par bonheur, Nova, la jeune femme fort peu couverte qui partageait les aventures de Taylor dans le premier film, passe par là sur son cheval noir. Elle fera désormais équipe avec Brent pour échapper aux singes et retrouver Taylor, qui a mystérieusement disparu dans la Zone interdite...


Quand j'ai lu le résumé sur la jaquette du DVD, j'ai un peu blêmi. Mais le film est plutôt bien passé. Il faut bien entendu faire abstraction d'un certain nombre de choses: le héros qui n'est qu'un clone du premier, le personnage féminin qui bat des records d'inutilité vu qu'elle ne sait rien faire et ne peut même pas parler (vu que les humains natifs de la Planète des singes ne parlent pas) et les effets spéciaux dépassés. Et moi, en plus, je ne peux décidément pas m'habituer à la tête de Charlton Helston... Mais il y a du bon, et, si on le replace dans son contexte d'origine, c'est même un film plutôt intelligent sur les risques de la guerre, mais plus encore sur ceux de la prétendue recherche de la paix à travers le développement d'armes de plus en plus balèzes.

La société des singes reste divisée en trois grands groupes. Les orang-outans se font discrets, tandis que les chimpanzés manifestent en faveur de la paix et que les gorilles s'en vont en guerre. (Tim Burton s'est-il inspiré de ce film pour son remake? Mes souvenirs sont fortement nébuleux, mais je suis à peu près certaine que les gorilles sont en formation de combat à un moment donné.)



J'ai retrouvé avec grand plaisir Zira et son époux Cornélius, les deux scientifiques chimpanzés très en avance sur leur temps. La scène où ils rentrent chez eux est d'ailleurs la seule un peu drôle du film. J'ai hâte de les retrouver dans Les Évadés de la planète des singes.


Quant à la fin... Disons que j'ai été prise par surprise. Attention, spoiler: Il faut dire qu'une société clandestine d'humains irradiés dont le dieu est une tête nucléaire, puis un Charlton Helston mourant qui fait détonner ladite tête nucléaire et détruit ainsi la planète, c'est un peu déroutant. ^^

Conclusion: un deuxième volet inévitablement moins innovant, mais suffisamment intéressant pour bien me relancer dans mon challenge. Normalement, je regarde le troisième volet le mois prochain.

10 commentaires:

  1. ça à l'air moyen mais ça donne tout de même envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool. Tu regarderas les suivants avec moi?

      Supprimer
  2. C'est étrange, je n'ai jamais été attirée par la planète des singes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas être attiré par tout :p Mais si tu as l'occasion, je te conseille vraiment de lire le livre.

      Supprimer
  3. J'avoue que le synopsis de celui-là ne m'a jamais trop inspiré, et puis bon je garde un trop bon souvenir du premier pour avoir envie de le gâcher avec une suite xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison! Ma motivation était aussi de comprendre les références lorsque le dernier film est sorti, puisque je n'avais vu que le film de Burton et ne m'en souvenais pas beaucoup!

      Supprimer
  4. Mhhh, je crois avoir vu le premier film... Mais c'était il y a tellement longtemps que je ne me rappelle de rien, ou presque. Maiiiis... J'ai quand même bien envie de me rafraichir la mémoire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, je ne peux que t'y inciter :)

      Supprimer
  5. Je crois l'avoir vu il y a fort longtemps, en fait ce qui m'a ravivé ma mémoire c'est ton allusion au cheval noir, comme quoi j'ai les idées bien arrêtées, xD
    J'avais bien aimé, en même temps j'adore l'acteur Charlton Heston ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol pour le cheval! :p En même temps, tous les chevaux de cette planète sont noirs...

      Supprimer

Exprime-toi, petit lecteur !