vendredi 11 octobre 2013

Histoires de dinosaures

Voilà que j'ai enfin lu un livre dont je rêvais depuis longtemps: le recueil Dinosaur Tales de Ray Bradburry, qui réunit six textes très courts écrits entre les années cinquante et quatre-vingt et tournant autour de mes reptiles adorés.


Besides a Dinosaur, Whatta Ya Wanna Be When You Grop Up? (Et à part dinosaure, qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand?): Une nouvelle sur un petit garçon qui veut vraiment devenir un Tyrannosaure. Bien écrite bien que le ton ne m'ait pas plus plu que ça, cette nouvelle relève plutôt du fantastique modéré. J'ai beaucoup aimé la vision de ce petit garçon qui voit des dinosaures de toutes les formes et de toutes les tailles s'élancer des pages de ses livres et marcher autour de lui.

Illustration de David Wiesner
A Sound of Thunder (Un bruit de tonnerre): Une nouvelle de science-fiction croustillante mettant en scène des chasseurs qui utilisent une machine à remonter le temps pour aller chasser le Tyrannosaure. Mais attention, l'animal est soigneusement choisi et il ne faut surtout pas laisser de traces sur l'environnement, de peur de prendre le risque de modifier l'avenir dont on vient. Une belle histoire de voyage dans le temps qui insiste bien sur le fait que toute interaction de ce type du passé sur le futur (dont on vient) est très mystérieuse.


Lo, the Dear, Daft Dinosaurs! (Visez-moi ces gros balourds de dinosaures): Un poème mettant en scène des dinosaures qui dansent. Ray Bradbury fait référence dans sa préface aux crocodiles et hippopotames de Fantasia, donc je savais de quoi il allait s'agir. Malheureusement, j'ai été larguée par l'anglais et je n'ai pas du tout profité de ce texte.

The Fog Horn (La Corne de brume): Vrai petit chef d'oeuvre du recueil, ce texte poignant est raconté par le gardien d'une corne de brume -- une sorte de phare sonore utilisé en cas de brouillard -- qui constate depuis quelques années que quelque chose remonte des profondeurs océanes pour répondre à l'appel de la corne de brume. Un vrai bijou. J'ai pleuré.

What If I Said: The Dinosaur's Not Dead (Et si je vous disais que le dinosaure n'est pas mort): Un poème sur un dinosaure qui vient se garer sur une place de parking, à la surprise des enfants qui passent par là et au grand dam d'un officier de police qui le verbalise sans se rendre compte que...... Une petite page touchante qui met bien le doigt sur l'émerveillement suscité par les dinosaures. J'ai beaucoup aimé.

Tyrannosaurus Rex: Une nouvelle amusante sur un artiste créant des maquettes de dinosaures pour le cinéma et malmené par un patron fort désagréable. Un petit clin d’œil sympathique au cinéma hollywoodien.

Lire ce recueil a été un vrai plaisir, même si, à la réflexion, j'aurais encore plus aimé lire de vraies histoires de dinos et pas seulement des histoires de gens qui rencontrent des dinos. Mais Bradburry met bien le doigt sur ce que les enfants – et de nombreux adultes – ressentent devant les dinosaures, probablement le dernier animal "fabuleux" devant lequel notre âge moderne peut rêver en toute tranquillité, du fait qu'on sait qu'ils sont réels... Et pourtant aussi éloignés de nous qu'une hypothétique licorne.

Les illustrations de mon édition en anglais (iBooks) sont très belles et très variées, chaque nouvelle étant illustrée par un dessinateur différent. Dommage qu'elle soient toutes en noir et blanc: dans certains cas, il est assez difficile de distinguer les détails... Le recueil s'ouvre également sur une préface très intéressant de Bradbury, qui raconte comment il est tombé dans la marmite dinosaurienne quand il avait douze ans... et n'en est jamais sorti.

What if I said:
The dinosaur's not dead?
He's outside now, all freshly arrived
Pulled up to thrive and park along the curb.
Superb!
What would you do?
Snort, laugh?
But, just in case it might be true
Would you rush out to see,
Hoping against hope
That it might be?

Allez donc voir ailleurs si ces dinos y sont!
Un article du Dinoblog, le blog du musée des dinosaures d'Espéraza

6 commentaires:

  1. Wouha, je savais même pas que ça existait ce genre de bouquins. Ca a été traduit en français ? (oui en fait, si j'en crois actusf et noosfere)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, il est chez Gallimard je crois. En revanche je pense que c'est un peu confidentiel. :)

      Supprimer
  2. Ca a l'air bien fun en effet comme lecture ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je ne savais pas du tout que Bradbury avait écrit un livre sur les dinos ! Et les photos que tu as mises présagent de la beauté du bouquin : je veux, je veux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi! En effet pas grand-monde ne semble au courant! Par contre, pour avoir ces jolies illustrations il faut le lire en anglais. ^^

      Supprimer

Exprime-toi, petit lecteur !