vendredi 26 février 2016

The Full Cupboard of Life (2003)

Le cinquième tome des enquêtes de Mma Ramotswe, première femme détective du Bostwana, a confirmé la qualité de cette série que j'affectionne tout particulièrement. Je vous ai déjà dit que j'ai l'impression de mettre des pantoufles quand je lis un de ces livres, et c'est vraiment ça: c'est une lecture-doudou comme disait récemment Lune!


Alexander McCall Smith reprend les mêmes ingrédients que dans les tomes précédents: un personnage principal "à l'ancienne", profondément attachée aux bonnes vieilles valeurs du Bostwana, des enquêtes assez légères mais pleines de bon sens, des personnages secondaires cocasses, des relations humaines pleines de bienveillance... Mais la série ne s'essouffle absolument pas dans la répétition et garde au contraire une fraîcheur bénéfique.

En plus de ressembler bien entendu à Miss Marple, Mma Ramotswe est un mélange adorable de Mrs Hugues et Mrs Patmore de Downton Abbey. Sa secrétaire et bras droit Mma Matsuki est bien entendu là aussi: elle connait une nouvelle prospérité économique grâce à son école de typographie pour hommes et revient régulièrement sur son excellent résultat à l'école de secrétariat (j'ai eu l'impression de me voir observer avec émotion mon bac mention Très Bien). On retrouve le merveilleux garagiste Mr J. L. B. Matekoni et ses apprentis décérébrés (mais l'un d'eux va formuler un propos réellement construit cette fois-ci, incroyable!), ainsi que la formidable directrice de l'orphelinat, qui m'a fait tellement rire.

Comme Downton, ces livres me redonnent foi en l'humanité, c'est vraiment incroyable!

Parfois, je me demande tout de même s'il ne s'agit pas d'une vision dégoulinante de bons sentiments et bien occidentale de l'Afrique au sens large à travers le Bostwana: les dialogues sont très simples et pleins de répétitions, les gens débordent constamment d'amour pour le grand ciel africain et ne semblent pas vivre dans un monde très moderne.... Mais c'est difficile à expliquer en réalité, et c'est dépeint avec tellement de bienveillance, de mordant et d'humour à la fois que c'est peut-être juste une vision de mon esprit retors; et quand on y pense, le monde de miss Marple n'est pas plus complexe et personne ne lui reproche de présenter une vision simpliste de l'Angleterre.

Au menu de ce tome (intitulé en français La vie et tout ce qui va avec): une enquête sur les différents prétendants d'une riche cliente et un saut en parachute destiné à lever des fonds pour l'orphelinat. Par contre, la couverture est trompeuse et il n'y a pas d'éléphant! :)

Vivement la suite!

6 commentaires:

  1. Faudra que je m'en rappelle quand j'aurais besoin d'une lecture doudou ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vouii! Je pense que tu aimerais en plus :)

      Supprimer
  2. Je veux trop lire cette série mais j'ai pas le teeeemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha mais attends!! Ça se lit vite!! :) Et ce n'est jamais très épais!

      Supprimer
  3. J'adore la comparaison avec Mrs Hughes et Mrs Patmore, c'est très juste!

    RépondreSupprimer

Exprime-toi, petit lecteur !