dimanche 13 août 2017

Trio de Faeries

Début juillet, je découvrais la librairie Scylla à Paris, une boutique microscopique entièrement consacrée aux littératures de l'imaginaire, et repartais avec trois numéros de Faeries, une ancienne revue consacrée à la fantasy.

D'une manière générale, je trouve cette revue très agréable. Les rédacteurs ne se prennent pas excessivement au sérieux, les dossiers sont intéressants et complets, les chroniqueurs savent valoriser les livres, CD et BD qu'ils ont aimés et critiquer ceux qu'ils n'ont pas aimés sans pour autant les enfoncer, et il y a même une certaine parité puisque beaucoup d'articles sont signés par des femmes (je n'ai pas compté précisément, mais ça m'a vraiment sauté aux yeux par rapport à Bifrost où la femme est une créature aussi rare que la licorne). En plus, la fantasy déchaîne l'imagination, c'est extrêmement agréable! Dommage que la revue n'existe plus... 😕

En ce qui concerne les faiblesses, je soulignerai les nombreuses fautes d'orthographe qui parsèment les articles, quelques erreurs de traduction qui se glissent dans les nouvelles traduites de l'anglais et – hélas! – la qualité globalement limitée des nouvelles publiées, qui ne sont guère marquantes.

Enfin, une dernière précision purement émotionnelle: j'adore lire ces vieux numéros qui ont au moins dix ans et voir quelles étaient les sorties de l'époque! 💖💖


Faeries n°5 spécial Robert E. Howard (automne 2001)
Un numéro sur Howard, forcément, je ne pouvais pas passer à côté. C'était très intéressant et ça m'a donné envie de relire du Howard (mais quaaaand? j'ai pas le teeeeeemps!!), tout comme l'avait déjà fait le Bifrost qui lui était consacré il y a quelques mois (voir ici).
J'ai plutôt apprécié les six nouvelles proposées, même si leur souvenir n'est pas impérissable (j'ai dû feuilleter plusieurs pages de certaines pour me souvenir de quoi elles parlaient). J'en retiens surtout La grande faucheuse débarque de Ken Rand, une histoire du Lucky Nickel, un saloon où traînent de drôles de personnages, qui m'a fait rire comme une autre histoire du même auteur déjà lue dans un autre numéro de Faeries, et Les magiciens de la finance de Laura Resnick qui mélange, comme son nom l'indique, magie et finance (voire crash boursier ^^).
Côté chroniques, sachez que Pygmalion sortait La citadelle des ombres de Robin Hobb et qu'André-François Ruaud publiait Cartographie du merveilleux. 😃

Faeries n°11 spécial David Gemmell (été 2003)
Un numéro sur Gemmell, forcément, je ne pouvais pas passer à côté! Le dossier était très intéressant et proposait un éclairage assez complet sur la vie et l’œuvre de Gemmell, sans se limiter au côté "brut de décoffrage" de ses récits. La trilogie de Troie, pas encore publiée à l'époque, n'était bien sûr pas présente.
Aucune nouvelle ne m'a réellement plu même si les trois premières avaient des éléments intéressants.
Côté chroniques, on causait entre autres du Prophète blanc de Robin Hobb et de Coraline de Neil Gaiman.

Faeries n°20 spécial légende arthurienne (hiver 2006)
Un dossier un peu moins convaincant cette fois: j'ai trouvé certains paragraphes un peu confus. C'était toutefois super intéressant et bien sûr j'ai été prise d'une furieuse envie de liiiiiiiiire vu le nombre d’œuvres qui reprennent de près ou de loin les figures d'Arthur et compagnie.
Aucune nouvelle ne m'a réellement plu, sauf peut-être Le Scorpion qui rêve de Gaël-Pierre Covell qui mettait en scène des dieux intéressants. Je me note toutefois que l'une d'entre elles, L'Oiseau écarlate de Douglas Smith, a été traduite par Olivier Gay.
Côté chroniques, on revenait notamment sur la parution du Que sais-je? consacré à  la fantasy, des Ancêtres d'Avalon de Diana L. Paxson (qui a repris les notes de Marion Zimmer Bradley après sa mort), du deuxième tome d'Artemis Fowl et de Harry Potter and The Half-Blood Prince. 😃

2 commentaires:

  1. J'en avais quelques uns, je les ai revendus il y a des années. Si j'avions sur je te les aurais gardé. Il y en a une Tolkien tu savais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je l'ai! C'est le seul numéro que j'ai lu au moment de sa sortie! :)

      Supprimer

Exprime-toi, petit lecteur !