mardi 21 novembre 2017

Le Mystère de la Chambre Jaune (1907)

Chronique express!



Après avoir lu Le Fantôme de l'Opéra, je m'étais noté de lire d'autres livres de Gaston Leroux et je suis enfin passée à l'acte, plus de deux ans plus tard, quand j'ai trouvé Le Mystère de la Chambre Jaune et Le Parfum de la dame en noir d'occasion dans la même édition. Le Mystère de la Chambre Jaune est un roman policier, ou plus précisément ce que les anglophones appelleraient un mystery, sur le bon vieux thème du crime commis dans une salle close. Mlle Stangerson a été étranglée et frappée à la tête alors qu'elle se préparait à passer la nuit dans la Chambre Jaune, dont la porte et la fenêtre étaient closes de l'intérieur; son père et les domestiques ont volé à son secours en entendant ses cris et ont enfoncé la porte; mais une fois entrés, point de criminel! Par où s'est enfui le meurtrier? Pourquoi s'en est-il pris à cette estimée scientifique? Le jeune reporter Rouletabille même ici sa première enquête et tirera l'affaire au clair en faisant appel "au bon bout de la raison" et en étudiant de près les mystères du château du Glandier et les va-et-vient nocturnes de ses occupants. J'ai beaucoup aimé ce roman au ton assez amusant, nettement moins torturé que Le Fantôme de l'Opéra, et son mystère très épais: jusqu'à ce que Rouletabille ne déballe l'identité du meurtrier au tribunal, je n'avais aucune idée de qui il s'agissait! Une petite déception pour le "tour de passe-passe" du cauchemar, que j'ai trouvé peu crédible, mais pas non plus au point de gâcher le plaisir de lecture. Je pense vite lire Le Parfum de la dame en noir, d'autant plus que Rouletabille cite plusieurs fois ce mystérieux parfum...

Le petit truc en plus que vous avez vraiment besoin de savoir
J'ai acheté ce livre, ainsi que Le Parfum de la dame en noir et Le Fauteuil hanté, en étant absolument persuadée que l'auteur était Maurice Leblanc et il m'a fallu plusieurs chapitres pour me rendre compte de mon erreur. Leroux/Leblanc, mon cerveau n'a pas vu la différence. XD

12 commentaires:

  1. je l'ai lu il y a quelques années et j'ai bien aimé ce roman fort classique ainsi que la personnalité de Rouletabille. J'ai lu "Le parfum de la dame en noir" peu de temps après et je crois que je l'ai préféré : moins policier finalement mais beaucoup plus fin dans la psychologie. C'était vraiment intéressant à découvrir ! J'ai toujours "Le fantôme de l'opéra" dans ma PAL par contre. On fait le trajet de lecture exactement inverse du coup héhé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha je note pour Le Parfum de la dame en noir! :) J'ai hâte de lire ça. Oui nos trajets sont inverses, c'est marrant. Ça me rappelle que je crois bien que tu as commenté chez moi pour la première fois sur mon billet sur Le Fantôme de l'Opéra car j'avais parlé des chansons de Nightwish et Iron Maiden.

      Supprimer
  2. Ah c'est marrant, j'ai pensé à le lire il y a peu de temps, dans mes recherches de "vieux" policiers, notamment en ce qui concerne les mystères en chambre close. C'est un peu l'archétype du genre il me semble.
    En tout cas, ça confirme que ça a l'air sympa. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui lis-le Lorhkan c'est très sympa! Et ça se lit vite. Après on pourra voir si Agatha Christie a traité le sujet (probablement dans Le Meutre de Roger Ackroyd je crois)... :)

      Supprimer
  3. J'ai adoré ce bouquin tellement. J'ai encore mon édition de quand j'étais gosse. Le dénouement est vraiment surprenant quand on le découvre enfant tout au moins. Je me souviens avoir passé tout le bouquin à me dire mais comment c'est possible et d'avoir eu un "blowing my mind" quand ça se dénoue. Typiquement le genre de bouquins avec lequel je trichais sur mon temps de sommeil :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça doit être tellement génial de le lire enfant! J'aurais adoré. Et j'adore, maintenant, me creuser le cerveau sur les policiers.

      Supprimer
  4. J'adore ce bouquin, je l'ai déjà lu plusieurs fois et l'adaptation de Podalydès (qui te sert de couv') est juste délicieusement insolite. Le parfum de la Dame en noir est sympa aussi, par contre j'ai jamais poussé le vice jusqu'à lire la suite des aventures de Rouletabille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait essayer de voir cette adaptation alors! Avec mon rythme, ce n'est vraiment pas gagné, mais j’essaierai. Si j'aime Le Parfum de la Dame en noir, je continuerais peut-être avec Rouletabille si je trouve les autres livres d'occasion.

      Supprimer
    2. Le DVD? Tu m'intéresses Mef Mef :D

      Supprimer
  5. C'est moi ou tu es dans une période de polars classiques ? XD (sinon, toujours pareil, un jour, faudra que je le lise. Un jour !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Le hasard des envies de lecture! :) Et le hasard a aussi fait que j'ai récupéré onze saisons de Poirot et trois saisons de Miss Marple en DVD donc ça risquer de durer! :)

      Supprimer

Exprime-toi, petit lecteur !