samedi 16 août 2014

La moustache (1986)

Chronique express!


Première rencontre avec un roman d'Emmanuel Carrère, dont je n'avais lu jusqu'à maintenant que des récits tirés de faits réels (Limonov, D'autres vies que la mienne et L'adversaire). La moustache raconte l'histoire d'un homme qui décide un soir de raser la moustache qu'il porte depuis des années et qui se retrouve confronté aux étranges réactions de son entourage, qui répète à l'unanimité qu'il n'a jamais porté de moustache. D'heure en heure, la situation empire: les photos de ses dernières vacances disparaissent et sa femme n'a aucun souvenir de leur voyage. C'est une descente dans l'impossible et/ou la folie assez angoissante que nous raconte Carrère avec une plume déjà très bonne et une description très fine du processus psychologique à l'oeuvre dans la tête du personnage principal. Le seul petit reproche que je ferai à ce livre consiste en un léger manque de rythme un peu après la moitié, mais rien de très grave. Il m'a confirmé qu'Emmanuel Carrère est mon écrivain français contemporain préféré avec Fabrice Humbert. Dans le même genre, je vous conseille la nouvelle Escamotage (Disappearing Act) de Richard Matheson, dont la fin est plus flippante...

Emmanuel Carrère, La moustache
Éditions Folio, 182 pages, 6,20€

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprime-toi, petit lecteur !