jeudi 22 février 2018

Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction (1990)

Orson Scott Card, écrivain américain connu pour la Stratégie Ender, a consacré deux livres à l'écriture: Personnages et points de vue et le présent volume, Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction.


Contrairement à ce que la couverture peut laisser penser, ce livre n'est pas du tout un livre de recettes de cuisine prétendant "faire" des écrivains. L'auteur commence par des réflexions générales sur les littératures de l'imaginaire et leur lectorat puis s'intéresse à la création de mondes (partie passionnante abordant la nécessaire cohérence d'un univers, quelques règles du voyage spatial pour éviter de faire n'importe quoi, l'influence du contexte sur les personnages, la construction d'une géographie et d'une histoire) et à la construction du récit (s'agit-il d'un récit centré sur les personnages ou sur l'intrigue, qui raconte l'histoire, quelles infos le lecteur peut-il avoir en main). Les deux dernières parties sont un peu plus éloignées du récit à proprement parler puisqu'il s'agit de conseils pour apprendre à "bien écrire" (avec des ateliers, des cours et des lecteurs) et gérer la vie d'écrivain (du genre "ne démissionnez pas de votre boulot dès que vous signez un contrat" ^^).

J'ai adoré cette lecture passionnante qui détaille plutôt ce qui fait un bon livre d'imaginaire que comment l'écrire, mais qui est néanmoins pleine de petits conseils. Je pense que tout amateur de littératures de l'imaginaire pourrait le lire, même s'il n'a aucune envie/ambition en matière d'écriture, et devenir par là même un lecteur un peu plus avisé. En plus, le ton est très simple et direct et le livre se lit tout seul!
 
Pour la petite histoire, on m'avait proposé de me prêter ce livre il y a une éternité, genre il y a dix ans, dans une toute autre vie, et j'avais refusé, comme une idiote. En partie parce que j'avais des réserves sur le procédé même (il est vrai que le sous-titre "Devenez les auteurs de demain!" est un peu racoleur), en partie parce que je croyais vaguement, avec toute l'arrogance de la jeunesse et ma grande naïveté, que l'écriture est avant tout une question de talent et pas quelque chose qui s'apprend dans les livres (et que je pensais, bien sûr, posséder ce talent inné), et en partie parce que je n'avais pas envie de lire Card, dont j'ai lu (et absolument pas apprécié) la Stratégie Ender quand j'étais ado. Maintenant que je l'ai lu, je regrette bien évidemment ce refus totalement crétin. Qui sait si les choses n'auraient pas été différentes si je l'avais lu en 2008 ou 2009, avant ma Grande Dépression... Peut-être que j'aurais consacré plus de temps à l'écriture et que j'aurais traversé plus sereinement des années difficiles... Ou peut-être que ça n'aurait rien changé du tout, bien sûr; il n'empêche que j'ai laissé passer une belle occasion!

Un double merci à Tigger Lilly, du coup, qui me l'a prêté et m'a permis de rattraper une belle bourde! 😀

8 commentaires:

  1. On ne peut pas réécrire l'histoire...
    Je comprends que ce livre doit être passionnant. J'ai peu lu de fantasy, un peu plus de SF, même si ce ne sont que certainement que les classiques ( avec une préférence pour l'anticipation :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des classiques, c'est déjà vachement bien! :) :)
      Oui on ne peut pas réécrire l'histoire malheureusement. J'aimerais bien. :p

      Supprimer
  2. C'est vrai que la couverture est un peu prétentieuse xD.
    C'est marrant je suis en train de lire le recueil d'essais d'Ursula Le Guin où elle explique sa façon d'écrire (grosso-modo elle n'a aucune méthode et ne prépare jamais rien).
    Et en parallèle il me semble aux USA les cours d'écriture de roman sont très fréquents (et mieux reconnus qu'en France où on a un peu tendance à traiter avec dédain cette idée d'apprendre à écrire, alors qu'on prend bien des cours de dessin !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha!! Ursula Le Guin me rassure :D Il faut trop que je la lise elle aussi!! :)
      Oui tout à fait, le creative writing est institutionnalisé/académisé là-bas (limite trop, je me demande si certaines grosses ficelles des romans à la Dan Brown ne sont pas liées à ça). Ici, beaucoup moins. Ensuite je dois dire que l'idée de participer à un atelier ou un cours ne m'a jamais attirée, donc même s'il y en avait plein je n'en profiterais pas... Haha.

      Supprimer
  3. Avec des si, on mettrait Paris en bouteille :) N'étant plus du tout portée sur l'écriture, pas sûre que ça soit ma came, mais il faut voir, si jamais par miracle je tombe dessus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça t'intéresserait beaucoup! :) :)

      Supprimer
  4. Trop que tu aies adoré ! J'en garde moi même assez peu de souvenir mais j'en garde une impression positive.
    Tu as lu Ecriture de Stephen King ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est super. Merci beaucoup pour ce prêt!
      Et non, je n'ai pas lu le bouquin de Stephen King. Mais j'en ai l'intention. Je vais le mettre dans ma liste sur The Book Depository pour ne pas oublier et me donner une chance de concrétiser cet achat.

      Supprimer

Exprime-toi, petit lecteur !