mardi 27 janvier 2015

An Unsuitable Job for a woman (1972)

Quand son partenaire Bernie Pryde s'ouvre les veines, Cordelia Gray, vingt-deux ans, devient la seule membre de la Pryde Detective Agency. Son premier client lui demande d'enquêter sur le suicide de son fils unique, Mark, qui s'est pendu peu de temps auparavant: il aimerait savoir pour quelle raison le jeune homme a quitté l'université et s'est donné la mort pratiquement du jour au lendemain. Cordelia commence son enquête en se rendant sur les lieux du suicide, tout près de Cambridge. Mais peu à peu, elle acquiert la certitude que les amis de Mark en savent plus qu'ils ne veulent bien le dire et que ce suicide n'en est pas un...


P. D. James est connue pour ses policiers à la "who done it": dans un milieu clos généralement très aisé, un nombre limité de suspects est soupçonné de meurtre. C'est un aussi le cas ici, avec la principale différence que notre enquêtrice entre en scène bien après que la mort ait eu lieu.

J'adore cette ambiance britannique hyper policée et traditionnelle et les alentours de Cambridge étaient tout à fait adaptés à ce genre d'histoire. Mais surtout j'ai retrouvé la plume de P. D. James, qui reste ce que je préfère chez cette auteure: une prose très élégante mais incisive et dure, toute en nuances. Tout ceci n'est guère optimiste, mais j'ai toujours l'impression que la dame a vraiment compris quelque chose à l'humanité...

"The photograph told Cordelia nothing except that for one recorded second at least, he had known how to be happy."

J'aime ses personnages torturés et pleins de doutes, parfois pleins de mauvais sentiments, tellement humains dans leur imperfection. Parfois je me retrouve tellement dans un passage que j'en ai peur!

"Her father had never talked about her mother's death and Cordelia had avoided questioning him, fearful of learning that her mother had never held her in her arms, never regained conciousness, never perhaps even known that she had a daughter. This belief in her mother's love was the one fantasy which she could still not entirely risk losing although its indulgence had become less necessary and less real with each passing year."

Malheureusement, dans ce roman-ci les rebondissements sont décidément trop nombreux. Plus Cordelia approche de la vérité, moins cette vérité est vraisemblable. L'un de ces rebondissements permet certes une belle confrontation avec l'inspecteur Dalgliesh, le personnage le plus célèbre et charismatique de P. D. James, mais décidément [spoiler] ce meurtre a entraîné bien trop de magouilles pour qu'on y croie! [fin du spoiler]

Une lecture à réserver plutôt aux fans de P. D. James: si vous ne la connaissez pas, il risque de vous décourager de lire d'autres livres d'elle.

Un mot sur le titre d'origine, An Unsuitable Job for a Woman. Il fait référence au verdict de deux ou trois personnages rencontrant la jeune Cordelia: "It is not, I think, a suitable job for a woman." Détective privée à cet âge-là et sans partenaire homme, vous comprenez, ce n'est guère convenable......

Heureusement, l'écrivain et le personnage ne sont pas du tout d'accord! :)

Malheureusement, la traduction française de ce titre n'est pas du tout satisfaisante: La Proie pour l'ombre. Je ne sais pas qu'est-ce que j'aurais proposé et je soupçonne l'éditeur (et non le traducteur) d'avoir choisi ce titre-là; mais je trouve vraiment dommage d'avoir perdu cette remarque misogyne qui devait tenir à cœur à P. D. James, vu qu'elle en a fait son titre!

Cette triste constatation m'a rappelé une autre traduction de titre de P. D. James que j'avais trouvée très peu judicieuse, et je vous en parle dans le prochain billet.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprime-toi, petit lecteur !